Anne-Claire Loaëc – Bonjour Chaton

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Anne-Claire Loaëc et depuis 2015, j’ai développé une passion, celle de réveiller les Rennais tôt le matin en leur proposant de faire la fête pour commencer la journée. Même si j’ai toujours aimé le matin, je n’avais jamais pensé que cela m’ouvrirait une carrière. Après avoir grandi dans le Finistère, j’avais d’abord embrassé avec passion le métier de journaliste pendant une quinzaine d’années (j’ai commencé jeune). Maintenant j’organise sérieusement des rendez-vous rigolos avec ma boîte que j’ai baptisé Bonjour Chaton.

Bonjour Chaton c’est quoi exactement ?

Avec Bonjour Chaton, j’imagine et créé des événements qui boostent la bonne humeur. J’organise aussi bien des boums matinales où l’on fait la fête à l’heure du petit-déjeuner (GOOD MORNING Rennes), que des cours pour apprendre les chorés cultes de Britney ou Beyoncé (Danse comme dans les clips). J’ai aussi proposé un yoga-concert, suivi d’un super petit-déjeuner dans un lieu secret (Un Dimanche à l’aube) en novembre dernier.


©ClémentHarpillard

Le point commun ? C’est qu’il s’agit de rendez-vous feelgood, où l’on croise des gens sympas qui se prennent pas la tête.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de créer ta boîte ?

Disons que cela a toujours été dans un coin de ma tête. J’ai eu plusieurs idées d’entreprises dont certaines que je garde pour plus tard. Mais ce sont surtout des rencontres qui m’ont permis d’oser passer à l’action.

Quels seront les événements proposés par Bonjour Chaton en 2020 ?

En 2020, on commence l’année en faisant la fête aux aurores le mardi 28 janvier, de 6h30 à 9h30, à l’Hôtel-Dieu, pour l’ouverture du festival Waterproof, avec GOOD MORNING Rennes. Au programme : djset, dancefloor, échauffement de danse, yoga, escalade… Et bien sûr petit-déjeuner !

Puis, on enchaîne avec le workshop Danse comme dans les clips en février, puis en avril.


Je prévois de programmer un nouveau Dimanche à l’aube et d’autres rendez-vous, mais il est trop tôt pour en parler.

Quel est ton meilleur souvenir ou ta meilleure expérience lors de l’un de tes événements ?

Entre le dancefloor sur la scène de l’opéra, les pools parties aux Gayeulles ou le réveil au Thabor, c’est dur de ne choisir qu’un seul souvenir. GOOD MORNING Rennes a la faculté de me surprendre à chaque édition. De voir le public au rendez-vous si tôt le matin pour nous suivre dans ce délire, c’est dingue ! Les bonnes vibes sur les workshop de danse font aussi un bien fou…

Pour terminer peux-tu nous donner tes lieux préférés à Rennes ?

C’est le bar que je fréquente le plus. J’y vais le soir pour retrouver mes amis, mais aussi à d’autres moments de la journée. Tôt le matin pour mes premiers rendez-vous de la journée mais aussi pour déjeuner (C’est toujours très bon) ou encore l’après-midi pour un café. On y est toujours bien accueilli. Et je suis toujours sûre de croiser des gens que je connais.

Incontournable. Pour moi, l’un des meilleurs restos de Rennes. On mange hyper bien pour un prix raisonnable. Je n’ai jamais été déçue.

Pour son brunch du dimanche ou pour un goûter gourmand dans une ambiance hyper cosy. Marie a su recréer l’ambiance d’un salon thé british avec une touche très personnelle.

Le portrait de Ma tite poulette

Matitepoulette

Je la suis depuis quelque temps la petite poulette sur Instagram et j’avais bien envie de découvrir qui se cachait derrière ces illustrations qui sentent bon l’enfance et le caramel au beurre salé (breton) !

Voici 5 questions posées à Ma tite poulette :

1. Peux-tu te présenter en quelque mots et nous décrire ton blog ?
Je suis une femme (si, si) qui aime la bidouille artistique en tout genre, aussi bien digitale que traditionnelle. Changer de support ne me pose aucun problème tant que ça reste accessible pour moi et que l’expression reste sincère, entière et fondée. C’est juste une question de forme.
Mis à part ça, j’ai la chance d’avoir un homme et deux enfants adorables. Ils sont mon équilibre, un équilibre stable et rassurant pour moi. Entre le boulot et mes amours, je suis du genre heureuse dans ma vie. Mes origines bretonnes viennent de mon grand-père, qui était un breton pur beurre. Même si je n’y suis pas née, je traîne pourtant mes bottes en Bretagne depuis toute petite et ressens le besoin de m’y ressourcer régulièrement faute de pouvoir m’y ancrer pour le moment.
Plus généralement j’aime les jolies choses souvent toutes simples, les trucs qui font faire des loopings à mon p’tit cœur et qui me collent des étoiles plein les mirettes. Je ne m’attache qu’à aller vers ce qui fait du bien. J’aime mes enfants, mon homme, le chocolat, le beurre salé, la Pointe du Millier, l’altruisme, New York, les framboises et Douarnenez.
À l’inverse je fuis tout ce qui est toxique en tout genre, à commencer par certaines personnes. Je n’aime pas batailler, je hais les histoires, le fromage cru, les rages de dents, les gens bêtes et méchants (on appelle ça aussi des cons je crois…), la prétention, l’intolérance, le manque de respect et les araignées.
Quant à mon blog, je l’utilise avant tout pour diffuser mes niouz mais j’y mets aussi des blah blah ou des coups de cœur. Je peux écrire une page entière ou bien me contenter d’une seule image. Depuis sa mise en ligne, je suis heureuse de voir le nombre de vues augmenter à fond les manettes. Je regrette parfois le peu de commentaires laissés, mais bon, au final la pipelette que je suis, se rattrape ailleurs ! 

2. Qu’est-ce qui t’a donné envie de démarrer ce blog ?
Le lancement de Ma Tite Poulette en juillet dernier. Je ne savais pas encore où j’allais, si ça allait prendre un peu d’ampleur ou pas du tout alors je me suis dit que pour commencer c’était plutôt chouette. Et puis finalement je l’ai gardé, sans passer par un vrai site. J’y ai mes habitudes, mes repères. J’ai beau être aussi ailleurs sur la toile, je trouve que le blog est un peu le lieu de ralliement, l’endroit où on est sûr de trouver l’info recherchée. Enfin, c’est en tout cas ma vision des choses et ce que j’essaye de faire passer.

3. J’ai vu qu’il y avait le label « Tout commence en Finistère » sur ton site, peux-tu nous parler de ce partenariat ?
Je les avais contactés à l’époque de mon projet Base Jaune (crowdfunding 100% breton) pour leur demander s’ils acceptaient de me faire un peu de pub. Après quelques emails, ils m’ont proposé de devenir ambassadrice de la marque et j’ai bien sûr accepté avec grand plaisir. Être ambassadrice de la marque ‘Tout commence en Finistère’ est pour moi une fierté. Je ne dessine pas une petite alsacienne ou une petite provençale en même temps. Non… c’est bel et bien une petite bretonne, donc forcément tout ça a le bon goût de beurre salé et j’espère sincèrement que ça parle aux Breton(ne)s. C’est vraiment chouette de véhiculer l’image de la Bretagne d’une manière ou d’une autre et de participer ainsi (très modestement pour ma part) à son rayonnement.

4. Petite question réseaux sociaux : quels sont ceux que tu utilises le plus et qui te semblent les plus intéressants dans le cadre de activité ?
Je suis sur Twitter et Instagram. Je préfère être sur peu de réseaux mais y être vraiment à fond plutôt que de faire des copiés-collés sans âme, en survolant les autres comptes et sans prendre le temps de répondre aux commentaires. J’y diffuse mes infos, mais j’aime aussi y passer du temps à découvrir, échanger, partager, dialoguer. Instagram est top pour les artistes visuels je trouve. On va droit au but, on passe par l’image avant de passer par le texte. Le message doit être fort. Je déplore néanmoins parfois une certaine vulgarisation et une utilisation abusive de filtres que-même-ils-te-pètent-la-rétine-et-flinguent-la-photo mais ça reste un très bon réseau sur lequel je rencontre de très belles personnes. Twitter est à mes yeux tout l’inverse en terme d’utilisation : il faut aller droit au but en 140 caractères. Pourtant j’aime beaucoup cette façon de communiquer également. Et j’y fais aussi de très chouettes rencontres. Bref, les deux répondent parfaitement à mes attentes, même si je suis beaucoup plus sur Instagram.

5. Quels sont tes projets futurs avec ta marque Ma petite poulette ?
J’attaque le dernier step de ce que je m’étais fixée lorsque j’ai lancé mon projet. Après avoir fait éditer une première série de produits, je suis en train de lister les boutiques avec lesquelles j’aimerais travailler. Mon but avant l’été est de trouver au minimum un point de vente en Bretagne (idéalement dans le Finistère) et ainsi ‘tester’ mes produits (mugs, cartes postales, etc) sur le grand public.
Par ailleurs je travaille déjà sur une nouvelle série de visuels, et donc de nouveaux produits, avec toujours la volonté de laisser un bon petit goût de beurre salé à travers Gus et la Poulette !
C’est en tout cas beaucoup de travail. Je suis seule à la barre donc il faut être partout à la fois, tout gérer, mais j’aime ce que fais. J’adore ça en fait ! Un pur kiffe !!

Pour soutenir son travail et acheter ses jolis créations voici sa tite boutique !

Illustrations

Et en ce moment il y a un petit jeu concours sur son blog, c’est jusqu’au 28 mars alors dépêchez-vous !

Ma Tite Poulette - Let's Play

Le portrait d’Aklanoa

Mais qui se cache derrière le blog aklanoa.com ?
Vous en saurez plus aujourd’hui avec la petite interview du jour 🙂

Voici 5 questions posées à Marine :
aklanoa
©Aklanoa

1. Peux-tu te présenter en quelques mots et nous décrire ton blog ?
Je m’appelle Marine, j’ai 23 ans et je vis en Bretagne, près de Lorient.
Aklanoa est un blog beachy dans lequel je parle mode et lifestyle avec toujours une touche d’océan et de surf. L’océan m’accompagne depuis mon enfance. J’ai passé beaucoup de temps en famille et entre amis en mer ou sur la plage. A travers tout ça, j’essaie de proposer un blog mode qui change un peu de ceux qu’on peut lire dans le top 10 et je m’éclate en proposant ce blog qui me ressemble.

2. Qu’est-ce qui t’a donné envie de démarrer ton blog ?
J’ai créé mon blog lors de mes cours de web en licence. Cela faisait déjà quelques années que je lisais les blogs et l’envie d’en ouvrir un vrai rien qu’à moi me trottait dans la tête depuis facilement 1 ou 2 ans. C’est alors que BleuPaillette est né, mais après 2 ans de loyaux services, son nom quelque peu fillette et sa ligne éditoriale ne me ressemblait plus. Je l’ai renommé Aklanoa et depuis je pense que mon blog plus fun et beachy me ressemble plus.

3. J’ai vu que tu avais une rubrique « Healthy » et que tu t’étais mise au yoga, où en es-tu aujourd’hui avec cette pratique ?
Ma rubrique « Healthy » est un melting pot de sport, healthy lifestyle et recette. J’y parle de beaucoup de choses dont le yoga. Je subis des crises d’angoisse à répétition depuis 6 ans et les médecins n’ont cessé de me répéter qu’il fallait que je me lance dans le yoga. L’intérêt porté à ce sport depuis 2 ans m’a aidé à me lancer. Je me suis inscrite à un cours au premier trimestre, mais je n’ai pas renouvelé l’inscription, faute de budget. J’ai découvert dès la première séance que tous les biens faits ventés du yoga sont bien réels. Les crises d’angoisse m’ont fait perdre l’appartenance de mon propre corps, mais le yoga m’a réappris à m’écouter, me ressentir et me calmer. Je le conseil vraiment à toutes celles qui souffre d’angoisse comme moi, ça aide !

4. L’univers de ton blog tourne beaucoup autour du surfwear et du skate, est-ce que tu pratiques toi-même ces sports ? Et si non, quel sport pratiques-tu ?
J’ai un mec et des amis qui pratiquent beaucoup le surf. J’ai découvert ce sport et cette culture grâce à eux. Même si je suis encore débutante, j’aime beaucoup surfer. J’accompagne aussi mon mec lors de ses balades en paddle. Il faut dire que nous sommes bien équipés à la maison. Cet été je vais tenter de pratiquer au moins une fois le kitesurf mais je dois avouer que ce sport me fait vraiment flipper. Quant au skate… j’ai tenté le longboard l’an dernier mais j’ai pris peur. Je pense qu’à mon rythme, sans trop de pente tout va bien mais dès que je chute, c’est la cata. Comme ma sœur, j’ai une peau qui a beaucoup de mal à cicatriser et la moindre chute laisse une cicatrise pendant plus d’une année sur mon corps. Du coup, je préfère tomber dans l’eau que sur le bitume !

5. Petite question réseaux sociaux : quels sont ceux que tu utilises le plus et qui te semblent les plus intéressants dans le cadre de ton blog ?
Il y a quelques mois je t’aurais répondu Twitter mais j’ai l’impression qu’on est noyé dans la masse. Les échanges sont beaucoup plus faciles et sympathique sur Instagram. J’ai rencontrée de chouette personne grâce aux photos qu’on poste sur cette appli et depuis quelques mois, mon utilisation d’Instagram n’est plus la même. C’est un réseau social qui apporte un visage, un image et définit une personnalité et un univers derrière un pseudo et je pense que c’est ce qui fait la différence.

Merci Marine et n’hésitez pas à la suivre sur ses comptes :
Instagram
Twitter
Facebook
Pinterest