Festival Balearec’h

Encore un petit nouveau au pays des festivals bretons cet été pour vous faire sentir comme aux Baléares !

Cet événement, qui aura lieu en Finistère sud (Île Tudy) les 28, 29 et 30 juillet, promet de combiner musique, art, et gastronomie. L’idée est de proposer durant 3 jours « un événement culturel convivial pour tous, basé sur la créativité et l’innovation », et tout ça au dessus de la plage !

Sur le marché de créateurs, qui aura lieu le samedi de 12h à 20h on pourra y voir (entre autre) :
Sauciflar et calendos

My French touch

Daddy Michel

A 100 mètres de la plage se tiendra également le food market avec une sélection de food truck et de producteurs locaux :

Pour connaître toutes les spécialités que vous pourrez goûter sur place, allez faire un tour sur le site de balearec’h.

En terme d’ambiance musicale ce festival se veut résolument électronique. Entre le Café local, le Teven et le Café de la plage, une pléiade de Dj français et internationaux se produiront durant les 3 jours.

Un petit teaser pour achever de vous convaincre ?

Informations pratiques et tarifs :
Marché de créateurs et food-trucks : gratuit. Soirées musicales payantes : Café local : 15 €, Teven : 15 €, café de la Plage : 5 €. Un pass week-end sur tout le festival est prévu au tarif de 40 €.

Horaires des concerts
Au Café local, vendredi et samedi de 21 h à 3 h, live-club.
Au Teven : samedi de 12 h à 20 h : pool party, marché, food-trucks et créateurs.
Café de la plage : dimanche de 18 h à 1 h, sunset party.

Suivez-les sur Facebook et Instagram !

Comète festival


Un petit nouveau dans le monde du festival breton qui promet d’être bien sympa et surtout très différent des festivals habituels.

Le concept ?
Art, bien-être et développement durable sont les astres qui vont illuminer cet événement.
Comète, c’est la rencontre d’une équipe de jeunes professionnels mobilisés bénévolement, et partageant une certaine idée de la fête, plus responsable, plus participative, plus sensibilisatrice.

Leur objectif : créer une fête libre et décomplexée défendant des valeurs de culture durable, de bien-être, de diversité et d’ouverture à travers musique, art thérapie, installations, expositions & spectacle vivant.

Le lieu :
En ille-et-Vilaine, à Luitré précisément (à 45 min de Rennes) au bord d’un lac, et le site promet effectivement d’être assez dingue :

Au programme :
Comète vous immerge dans un univers positif !
☮ Bien être avec La Maison Nomade, collectif itinérant, initiateur d’équilibre et créateur de plaisir.
Leur credo :


La Maison Nomade vous nourrira l’esprit en vous proposant un cours matinal de yoga et de méditation, et également le corps avec une préparation de petits déjeuners équilibrés et en adéquation avec la région bretonne.

☀︎ Développement durable par Green Resistance
Green Resistance est une association qui tend à préserver l’environnement et la biodiversité et à promouvoir la culture sous toutes ses formes.

Spécialisés dans la création de scénographies alliant le végétal à d’autre médium artistiques afin d’apporter une autre dimension à l’espace, une esthétique à la fois vivante et mystique.

On y écoutera quoi ?
♫ Une line up 100 % scène émergente !
Le style sera Electro/Pop/Indé avec à l’affiche (entre autre) :
Bambounou producteur et Dj parisien

Kudiwa, cinq musiciens et une voix mélangeant la Soul, le Jazz, et le Hip-Hop :

Isaac Delusion, groupe de musique pop et électronique :

Pour plus d’infos sur la prog : c’est par ici.

Il y aura également le collectif Le camion bazar qui se définit lui-même comme un « bordel festif ambulant », un concept que j’aime beaucoup !

Et c’est quand ?
Très bientôt !  Les 2, 3 et 4 juin prochains.

Pourquoi il faut y aller :
Pour changer d’air et passer un bon moment à la campagne dans un festival à taille humaine ! Pour vivre une immersion sensorielle dans un cadre idyllique et découvrir la première édition d’un festival qui défend des valeurs de culture durable, de bien-être, de diversité et d’ouverture.

Plus d’info sur leur page Facebook et leur événement
Pour la billetterie c’est par ici